Retour sur la page précédente

La Trilogie se pare d'une robe dorée appelée : Chenin

Virginie baptise son projet d’installation par la plantation du premier parcellaire de blanc, un chenin qui accompagnera désormais la trilogie de sa robe dorée...

Un cépage qui révèle une expression aromatique

plus minérale que variétale

« Fidèles à nos choix historiques fondés sur l’expression du terroir au travers d’un cépage ; nous avons fait le choix pour cette première expérience d’un cépage qui révèle une expression aromatique plus minérale que variétale.

C’est donc la nature du sol qui comme sur notre trilogie déterminera la saveur et l’intensité de l’expression  du cépage.

Le chenin est un des rares cépages hautement sensible à cette minéralité. Nous souhaitons ainsi cultiver l’expression de nos terroirs même au travers d’un cépage blanc qui peut paraître surprenant dans un   univers consacré au rouge. »

Quand l’histoire témoigne :

« La période phylloxérique qui se situe en France fin XIXè siècle (1870) indique que le vignoble de l’époque comptait la présence d’une forte proportion de cépages blancs, notamment un cépage autochtone   le « Noual ».
 

Des terroirs de référence

Dans la Loire le chenin se retrouve sous plusieurs facettes : des versions du Layon (liquoreux), du Sancerre à l’effervescent que l’on retrouve dans les Saumur. Il sait aussi s’adapter et laisser court à la créativité du vigneron.

La mise en oeuvre du nouveau produit va s’orienter autour des choix culturaux « Bio » (la protection  sanitaire et entretien du sol), des rendements volontairement maîtrisés (un ramassage à la main et en   cagettes respectant l’intégrité du raisin), et des vinifications évidemment pilotées à la faveur de la générosité du millésime.

Nous souhaitons, avec ce vin blanc de chenin, séduire les palais initiés ou avertis. Le fil conducteur sera alors la douceur, l’originalité et la surprise en bouche. » cépage. L´expérimentation a été menée de 1993 à 1999, chaque année, les vins faisant l´objet d´une dégustation. À noter que des assemblages ont été réalisés. Au final, le viognier, le chardonnay, le chenin et le sauvignon semblent particulièrement prometteurs.