Le château

Son vignoble

En 2010 : 26 ha de vignes AOC Cahors dont 3 ha de jeunes plantations, avec un âge moyen de 25 ans ; le vignoble est constitué à 90% de Malbec et 10% de Merlot. Le Malbec est né à Cahors, il est depuis toujours le cépage roi de l’appellation.

Il est le fer de lance qui identifie notre production tant en France qu’à l’étranger. Aujourd’hui,le Malbec s’il est planté dans le monde entier,demeure dans sa robe noire, le «blackwine de légende» made in France, en Quercy !

Le domaine regroupe toutes les grandes veines des terroirs Cadurciens : plateaux calcaro-marneux, plateaux rouges, sidérolithiques, première, deuxième et troisième  terrasses. Le mode de conduite du vignoble s’inscrit dans une conviction forte: la mise en valeur de la particularité de chaque terroir .
De plus, l’élaboration de nos cuvées exige une maîtrise des rendements et un ensoleillement des raisins optimal.
Pour se faire, nous avons recours aux vendanges en vert et à l’effeuillage.

 

Les terroirs

Tout d’abord «ne pas faire mentir sa terre» en respectant le produit qu’elle est capable de donner. Pour ce qui nous concerne, trois sols en coupes harmonieuses ou en vallons bien exposés composent le domaine : calcaires marneux, argilocalcaire, argiles ferrugineuses. Ces sols offrent logiquement trois expressions différentes du Cahors, je les ai tout simplement baptisés :

«Maintenant Cahors», pour les sols calcaire marneux typique du Quercy blanc ou vous retrouverez également les cuvées "CHENIN PONZAC" et "Rosé Ponzac"
«Patiemment Cahors» pour les sols argilo calcaires typiques de l'appellation de Cahors
«Éternellement Cahors» pour les sols de cailloux ferrugineux dit “sidérolithiques” typique du plateau de Carnac ainsi que notre cuvée "CÔT en DOLIA"

«Éternellement» bénéficie d’un élevage en barrique et d’une sélection particulière.

"CÔT en DOLIA" quant à lui, est élevé en jarre de terre cuite.

Les vignerons

 

Matthieu arrière petit-fils de vigneron héritier d’une longue lignée de vignerons depuis le XVIII ème décide très jeune de consacrer sa vie professionnelle à la vigne et au vin.

Virginie, arrière petite-fille de vigneron est native d’un village voisin de Saint‑Emilion où la tradition vinicole est « génétique ». Des racines qui l’ont naturellement conduite à une orientation professionnelle toute consacrée au vin ! Après l’obtention d’un BTSA option viticulture-œnologie, en juillet 2000, elle décide de se poser dans le Lot.

Aujourd’hui son projet d’installation est abouti, 2012 marquera la plantation du premier parcellaire en blanc consacré au chenin,puis un autre cépage est venu étoffer la gamme.Ainsi le Viognier a vu le jour en 2014.